Eau, betail et malnutrition: Résultats d’une étude d’impact

Dans la région de Dar Sila à l’est du Tchad il y a la précipitation très variable, l’insécurité alimentaire saisonnière et une forte prévalence de la malnutrition aiguë. En 2012, Concern Worldwide a mis en œuvre un programme multisectoriel qui a visé à prévenir les pics saisonniers de malnutrition aiguë dans la région. Le programme, appelé Community Resilience to Acute Malnutrition (CRAM), s’est concentré sur l’accroissement de l’accès à l’eau potable et aux services de santé primaire et à l’amélioration des pratiques d’hygiène et la sécurité alimentaire. Feinstein a conçu et mené un essai contrôlé, randomisé et aggloméré de 2012 à 2015 pour évaluer l’impact du programme et pour identifier les liens potentiels à la malnutrition.

L’étude a révélé que CRAM a eu un impact significatif. L’intervention multisectorielle a réduit la prévalence de la malnutrition aiguë et chronique chez les enfants dans les ménages d’intervention par rapport aux ménages non-intervention. Le rapport tente aussi d’examiner pourquoi CRAM est efficace et comment il pourrait être amélioré. Les données suggèrent que l’impact positif de CRAM pourrait être en raison de l’accès à l’eau potable et aux meilleurs pratiques d’hygiène le long la chaîne de l’eau (à partir du point d’utilisation au transport et stockage). En outre, une relation significative entre la densité du bétail du village et l’état nutritionnel des enfants suggère que la contamination par les matières fécales des bovins le long de la chaîne de l’eau pourrait être liée à une prévalence plus forte de la malnutrition aiguë. Cependant, dans les villages avec une histoire de pastoralisme et donc de propriété de bétail, il y a des enfants avec des résultats nutritionnels nettement meilleurs malgré la propriété plus répandue du bétail. Les données qualitatives suggèrent que les différents types de pratiques de gestion de l’eau du bétail et de la migration saisonnière du bétail dans les ménages anciennement pastoralistes pourraient réduire la contamination par le bétail de la source d’eau le long de la chaîne de l’eau. Les résultats présentés dans le rapport ont des implications directes pour la programmation future au Tchad et l’apprentissage plus large autour des approches nutritionnelles multisectorielles.

Ceci est la version en français du rapport Eau, bétail et malnutrition : Résultats d’une étude de l’impact. La version en anglais est disponible ici.

This is the French version of the report Water, Livestock, and Malnutrition: Findings from an Impact Assessment. The English version is available here.